Voici un article issu de l’Obiblog que j’ai décidé de reprendre et d’étoffer pour vous 😀

 

Devant le nombre de recherches sur le running contact aboutissant ici, je vous propose un article rappelant les différentes méthodes avec, quand c’est possible, des vidéos, des liens vers des sites de personnes pratiquant la méthode et surtout où trouver la méthode.

Running par shaping

Célèbres pratiquants: Silvia TrkmanDaisy Peel

Cette méthode n’utilise aucun accessoire. On fait courir le chien sur une planche à plat et on récompense quand le chien ne saute pas. Puis on commence à sélectionner les meilleurs passages, c’est à dire quand le chien touche une partie de la zone. On peut aller plus loin en déterminant les pattes avec lesquelles le chien touche la zone (le plus souvent, on choisira les pattes arrières, ce qui permet que le chien tourne plus facilement après la zone).

Voici deux vidéos, une de Silvia Trkman et une de Daisy Peel.

Où apprendre cette méthode?

Silvia Trkman propose des cours en ligne et un dvd. Le principe: 5 leçons, 1 toutes les 3 semaines. Chaque leçon se compose d’un exercice concernant le running et de l’explication des quelques tricks donnant au chien les aptitudes nécessaires pour réussir son running.Vous pouvez être participant et poster les vidéos de votre travail ou auditeur et simplement participer aux conversations, poser des questions etc.

Running 4 off

Célèbres pratiquants: Ann Croft

Où apprendre cette méthode?

Ann Croft a publié un dvd reprenant sa méthode et intitulé 4 on the floor.

Running avec cible (divers variantes)

Célèbres pratiquants: Dawn Weaver,  Rachel Sanders, Susan Garrett

 

Cette méthode de running se base sur l’utilisation d’une cible. On apprend au chien à toucher cette cible au sol, puis à courir dessus (en la touchant donc), puis on place cette cible sur l’obstacle à zone.

 

Ci dessous la vidéo de l’apprentissage d’un running avec la méthode de Rachel Sanders

Où apprendre cette méthode?

 

Dawn Weaver propose des cours en ligne découpés en 6 séances. Chaque exercice est expliqué par une vidéo et on peut envoyer une vidéo de notre travail à Dawn pour qu’elle nous aide à progresser.

 

Rachel Sanders a publié deux DVD: Reliable Running A-Frame et Contacts:bridging the gap between training and competition. Les deux sont disponibles en vidéo à la demande sur Clean Run (15 et 10$)

 

Enfin Susan Garrett a proposé un cours en ligne sur les zones très complet avec une partie sur le 2on/2off et une autre sur le running contact.

Running avec anneau (ou tunnel)

Célèbres pratiquants: Aucun

Cette méthode consiste à utiliser un anneau ou un tunnel en bas de la zone qui va forcer le chien à se baisser et donc à toucher la zone. Comme tout accessoire, cela demande une période assez importante pour pouvoir le retirer progressivement et continuer à avoir un running efficace. on peut reprocher à cette méthode le fait de ne pas apprendre au chien à courir ou à toucher la zone mais simplement à se baisser par inconfort. Il y a de fortes chances que le chien ne comprenne pas ce qu’il est censé faire. La zone peut se dégrader très vite si le chien se rend compte que d’autres options sont possibles et plus confortables pour lui (comme sauter la zone par exemple).

 

Voici une vidéo d’exemple de la méthode.

 

Où apprendre cette méthode?

Pour le moment je n’ai pas trouvé de dvd ou de cours en ligne abordant cette méthode.

 

Running avec régulateurs

Célèbres pratiquants: Ali Roucas-Canova

 

Les régulateurs sont des barres ou des demis tubes que l’on utilise pour faire prendre au chien une certaine foulée qui les fera courir dans la zone. On voit beaucoup cette méthode sur les toits où certains grands chiens ont tendance à s’envoler par dessus l’angle de l’obstacle. Elle est aussi très utilisée pour travailler les zones de montée sans ralentir le chien et pour que le chien vole par dessus l’angle de la descente de la passerelle. Par contre les régulateurs sont rarement utilisés pour travailler la descente de passerelle, où, pour le moment, on favorise surtout des méthodes qui consiste à faire prendre conscience de la zone au chien.

Cette méthode demande beaucoup de travail du côté du conducteur qui doit observer le chien de façon à placer les régulateurs au bon endroit. Il faut aussi pouvoir les utiliser de manière sécurisée pour le chien (régulateur bien fixé, qui ne risque pas de rouler si le chien marche dessus ou de se briser sous son poids, qui ne dépasse pas sur les côtés pour éviter que le chien ne se blesse en tombant).

On compte sur une mécanisation de la foulée du chien, ce qui demande donc de très nombreuses répétitions (selon Joël Dehasse, il faut entre 500 et 1500 répétitions pour conditionner un comportement). C’est pourquoi les régulateurs sont très souvent employés avec une autre méthode ou pour améliorer un running déjà acquis.

 

Un exemple de travail du toit avec la méthode d’Ali Roukas, en rééducation d’un 2on/2off.

Où apprendre cette méthode?

Ali Roukas a publié un dvd reprenant sa méthode et qui s’intitule tout simplement: Running Contacts

 

Running 2on/2off

Bien que portant à une vive controverse parmi les puristes, cette méthode doit tout de même être abordée.

Ce running un peu particulier consiste à apprendre au chien un 2on/2off (deux pattes arrière sur la zone, deux pattes avant au sol) qui est un contact arrêté, avec un ordre de libération (qui indique au chien qu’il peut repartir).

Théoriquement, on peut transformer cette position en un running en donnant l’ordre de libération avant que le chien soit en position, ce qui fait que le chien ne s’arrête pas.

Suivant la méthode d’apprentissage du 2on/2off et les exercices de maintien de la performance, on peut avoir différents problèmes qui se posent :

Le chien n’attend plus l’ordre de libération et fait la zone de manière aléatoire, en sautant ou en courant. Il n’a pas appris à courir sur la zone mais à aller au bout pour s’arrêter. Hors ce n’est plus ce qu’on lui demande. Si on arrête de récompenser l’arrêt avec l’ordre de libération (si on le donne plus tôt), alors on récompense ce qu’il se passe quand on donne l’ordre de libération, ce qui en compétition peut être très aléatoire et ne peut pas être repris instantanément.

Le chien peut aussi être confus quant à ce qu’il doit faire et commencer à ralentir, ce qui devient contradictoire avec le running.

Certains agilitistes de haut niveau utilisent l’ordre de libération en avance seulement lors de compétitions avec des enjeux (sélectifs et finales) et reviennent à des contacts arrêtés aux entraînements et dans les compétitions traditionnelles.

Mais peut-on vraiment parler de running pour ces chiens là ? Le problème du maintien du comportement dans le temps se pose très souvent quand on entre dans cette configuration.

Voilà je pense avoir fait le tour de la situation actuelle concernant le running!

[symple_box color= »green » text_align= »center » width= »100% » float= »none »]

Si vous avez d’autres infos sur le sujet, je suis preneuse afin d’enrichir cet article des dernières nouveautés!

[/symple_box]

[symple_divider style= »fadeout » margin_top= »20px » margin_bottom= »20px »]

Le déclic de la semaine prochaine:

Le retour de l’effet Hasselhof