Apprendre à son chien un comportement, ça peut sembler très simple et très compliqué à la fois.

Qu’est-ce qui fera la différence entre un magnifique slalom et un slalom d’escargot? Entre une belle marche au pied et une marche sans envie? Entre un chien motivé et précis et un chien qui s’ennuie et qui est brouillon?

Tout simplement vous!

Ce que votre chien est capable de faire est le reflet de ce que vous lui apprenez. Ce qui fonctionne sera reproduit. Si faire une marche au pied molle, loin de la jambe, la tête en bas est ce qui fonctionne alors c’est ce que vous aurez. Vous n’aurez jamais que ce que vous apprenez au chien.

Est-il vraiment incapable de rester dans le slalom pendant que vous vous en éloignez? Ou bien vous ne lui avez jamais appris le faire? Est-ce vraiment impossible pour lui de tourner court derrière un saut? Ou bien vous n’avez jamais travaillé ce point spécifiquement?

Comment commencer à apprendre quelque chose à son chien? Avant de mettre son chien devant un obstacle ou quoi que ce soit d’autre, il faut définir les critères d’apprentissage de ce comportement.  La question est: à quoi je veux que ça ressemble à la fin?

Plus ça sera clair pour vous, plus ça le sera pour votre chien.

Formulez ces critères de manière positive: il trouve l’entrée de slalom seul peu importe ma position et fait le slalom jusqu’au bout sans en sortir.  La même chose définie de manière négative donnerait: je veux qu’il ne rate pas l’entrée et qu’il ne sorte pas du slalom.

Pourquoi définir les choses de manière positive? Tout simplement parce que c’est cela que vous allez pouvoir récompenser! De plus, la définition négative est très difficile à saisir pour le chien:  » je ne dois pas faire ça » ne me dit pas ce que je suis censé faire. Imaginez que vous jouiez au jeu du chaud et du froid mais qu’on ne vous dise jamais tu chauffes. Difficile de savoir ce qu’on est censé trouver dans ce cas là.

Pensez à ce que vous voulez obtenir à la fin: vous voulez un chien qui ne bouge pas au départ: ne récompensez jamais le chien qui part sans ordre. Vous voulez un chien qui avance vite dans le slalom? Ne récompensez pas le chien qui est lent. Vous voulez un chien motivé sur le parcours? Ne récompensez pas le chien qui n’avance pas.

 

Les critères dépendent de chaque équipe, de son expérience et ses attentes.

Définissez les dès le début et tenez vous-y!

 

Formulé de manière positive, voilà ce que ça donne:

Vous avez un problème de départ? Récompensez chaque départ tenu!

Vous avez un chien lent dans le slalom? Récompensez le chien dès qu’il accélère! (même si c’est à la deuxième porte oui oui!)

Vous avez un problème de motivation? Récompensez votre chien dès qu’il est en accélération!

 

Vous avez un problème d’apprentissage d’un comportement? Regardez ce que vous avez récompensé jusque là!

 

[symple_box color= »green » text_align= »center » width= »100% » float= »none »]

Vous ne pouvez récompenser que ce que votre chien fait! Définissez vos critères de manière positive!

[/symple_box]

[symple_divider style= »fadeout » margin_top= »20px » margin_bottom= »20px »]

Le déclic de la semaine prochaine:

Tug, c’est quoi le tug?